Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 20:56

 

Contrats à durée trop déterminée : que fait la DRH ?

 

Certains d'entre vous ont enfin été appelés à venir signer leur contrat de travail.

 

Contrairement à la promesse faite en 2013 et confirmée en juin 2014, aucun CDI en vue !

 

Les professeurs se voient proposer des CDD de 3 ans, pratique usuelle de la DRH, qui semble ignorer superbement son obligation légale vis-à-vis des personnels employés depuis 6 ans.

 

Si vous êtes dans ce cas (demandeur de CDI comptant au moins 36 feuilles de paie) nous vous conseillons :

 

  • de signer le contrat proposé, sous réserve que l'indice et le détail des heures annuelles soient conformes à la proposition que vous aviez validée en juin dernier.

 

  • de vous manifester individuellement auprès de monsieur Bonnet, madame Guignard et monsieur Clément afin de réclamer votre CDI.

 

Merci de préciser aussi dans votre message si vous pouvez participer un peu à l'action collective afin de prendre le relais.

 

N. B. Si un CDD d'une durée inférieure à 3 ans vous est proposé, cela ne correspond pas aux pratiques « normales » de la Ville, demandez de quel service vient le document, contactez-le, ainsi que le BCMA, pour une explication rapide.

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs - dans Initiatives profs-syndicats
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 16:56

Un début de réponse (dans l'attente des notifications à chaque professeur)

 

Voici la réponse parvenue aujourd'hui, 30 septembre 2014, au collectif:

 

Madame, Monsieur, 

En réponse à votre courriel en date du 25 septembre, nous pouvons vous apporter les éléments suivants : Compte tenu du caractère nouveau des contrats proposés aux professeurs des cours municipaux pour adultes, de la grande variété des disciplines et des situations, du fait qu’ils rémunèrent souvent non seulement des heures enseignement mais aussi des activités connexes et d’ingénierie pédagogique, et de différents ajustements techniques, la finalisation des contrats s’est achevée ces dernières semaines. Nous vous remercions par avance de votre compréhension pour ce retard.  L’impression des contrats a commencé cette semaine et la notification interviendra à partir de jeudi prochain : les nouveaux contractuels vont donc être invités à se rendre au Bureau des CMA (100 rue Réaumur Paris 2ème), afin de signer leur contrat, conforme à la fois aux précisions qui ont été apportées pendant les réunions tenues au printemps et à l’été 2014, et à la proposition de contrat acceptée par les intéressés.  Point important, l’ensemble des nouveaux contractuels, sauf difficultés rares et très particulières identifiées, percevront leur paye sur le mois d’octobre 2014, même si pour certains d’entre eux  la notification et la signature interviendraient quelques jours après la rentrée du 6 octobre. En octobre, ils recevront donc une double rémunération, correspondant à leur paye du mois de septembre (pour ceux d’entre eux ayant travaillé en septembre), et d’octobre.  Tels sont les éléments que nous pouvons vous apporter. Nous nous tenons à votre disposition pour toute précision. 


Cécile Guignard et Etienne Duvivier

 

Voilà à priori une nouvelle satisfaisante concernant le paiement des salaires, qui devrait avoir lieu... pas trop tard. Si vous faites partie des demandeurs et ne recevez pas votre notification au plus tard à la fin de la semaine de rentrée, n'hésitez pas à contacter le BCMA et/ou les signataires de la réponse ! 

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs - dans Initiatives profs-syndicats
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 19:49

 

Madame Cécile Guignard, que nombre de professeurs avaient entendue lors de la présentation de la contractualisation à l'auditorium de l'Hôtel de Ville, et qui a reçu copie de notre mail à Olivier Clément, nous a envoyé le 25 septembre le message suivant, qui tient plus de l'accusé de réception que de la réponse:

 Nous avons bien pris note de votre demande et travaillons en lien avec la DRH a une solution qui réponde à vos attentes. Nous revenons vers vous avant la fin de la semaine pour vous apporter les réponses attendues.

 

 

Nous restons donc dans l'attente des réponses... qui doivent arriver avant le 3 octobre, si l'on veut bien croire notre correspondante.

 

(A suivre... de près)

 

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs - dans RH Ville de Paris
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 19:20

 

Faut-il vraiment faire la rentrée du 6 octobre sans avoir été recruté ?

Des professeurs toujours sans contrat ont commencé à « travailler » (bénévolement?) dès le 1/09

 

En l'absence de toute information sur la date effective des contractualisations promises en juin, le collectif vient d'envoyer, jeudi 25 septembre 2014, ce courriel à monsieur Olivier Clément, avec copie à mesdames Hidalgo, Guignard et Vapillon, à monsieur Pajot, ainsi qu'aux syndicalistes de l'Unsa et de la CGT qui nous appuient.

 

Monsieur,

    Les professeurs des Cours Municipaux d'Adultes qui ont accepté, en juin-juillet 2013, une proposition de contrat de travail de droit public émanant du BCMA, n'ont à ce jour toujours pas été recontactés pour signer ce contrat, et aucune information sur la date de signature et le règlement de leur salaire ne leur a été communiquée. 

    Les dizaines de professeurs qui ont été "convoqués" pour travailler dès le 1er septembre afin d'aider aux inscriptions, ou encore pour des réunions de rentrée, ont donc travaillé hors de tout cadre légal, et continuent à le faire le soir pour des pré-orientations se déroulant courant septembre.  La plupart des collègues qui ont commencé à travailler pour la Ville n'ont donc nullement été contractualisés, ni recrutés selon une autre modalité. Que se passe-t-il en cas d'accident sur le lieu de travail ?

    Nous vous demandons instamment de notifier avant le 6 octobre, date de début des cours municipaux, à chaque professeur concerné, à quelle date est prévue la signature de son contrat de travail, et à quelle date commencera sa rémunération mensuelle. Nous insistons sur l'urgence de réponses précises:  il paraît difficilement envisageable de faire la rentrée, le lundi 6 octobre, sans avoir été recruté légalement.

    Nous demandons enfin que les professeurs soient informés dès à présent du service et des responsables compétents pour comptabiliser les heures de travail dites "annexes" et "d'ingénierie pédagogique". Le comptage de ces heures a en effet été trop souvent problématique, depuis les premières contractualisations (2007).  Des litiges s'en sont ensuivis, étant parfois portés jusque devant le tribunal administratif. Tous les professeurs souhaitent uniquement le juste comptage de leurs heures de travail, comptage qui ne fait pas partie des missions des enseignants.

Nous restons dans l'attente de votre réponse et vous adressons nos salutations distinguées.

Le collectif pour la contractualisation des professeurs des CMA

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs - dans Initiatives profs-syndicats
commenter cet article
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 21:23

 

Une première réunion d'information organisée par le BCMA, s'est tenue le 26 mai 2014

 

(auditorium de l'Hôtel de Ville)

 

Mesdames Guignard et Vapillon ainsi que monsieur Pajot ont présenté les modalités de la contractualisation aux professeurs, qui ont pu poser leurs questions.

Le BCMA a créé une nouvelle adresse mail : contractualisation-cma@paris.fr

C'est cette boîte plutôt que celle du chef du bureau qu'il faut maintenant utiliser pour toute question sur le sujet.

Le BCMA a insisté sur le fait que les professeurs informés aujourd'hui et ne présentant pas leur demande de contrat, n'auront pas la possibilité d'en demander un plus tard (l'an prochain...).
C'est donc maintenant ou jamais !

 

Les points très positifs :

 

  • La contractualisation va enfin avoir lieu.

  • Il s'agit d'un processus, non pas comme en 2007 d'un nombre de contrats limité.

  • Il n'y a plus de minimum d'heures requis pour demander sa contractualisation.

 

Les points problématiques :

 

- L''ancienneté réelle n'est pas prise en compte dans la rémunération (indice).

 

Remarquons que ce n'est pas conforme avec les principes de détermination du traitement des agents dans la fonction publique.

 

 

- Il importe de rectifier trois inexactitudes entendues dans les discours des responsables qui ont présenté le processus de contractualisation.

 

 

Ils ont souligné que ce processus était le fruit d'une concertation avec les représentants syndicaux et le collectif.

Il y a bien eu concertation sur le règlement de service.

Par contre, la nouvelle référence du temps plein (810 h annuelles par assimilation aux formateurs des Greta), tout comme les indices déterminant la rémunération, ont été imposés. Le collectif et les syndicalistes n'ont cessé, au fil des réunions, de demander une autre référence, en adéquation avec le cadre FPT particulier de Paris : celle des professeurs municipaux (PVP, Ecole du Breuil, Conservatoires), avec au grand maximum 720 heures annuelles.

Le temps de service complet à 24 h hebdo (810 h annuelles) est moins aberrant que celui de 2007 (35 h hebdo, 1040 h annuelles), mais pas satisfaisant pour autant.

 

A une question portant sur l'intégration ou non du montant des indemnités d'été dans la rémunération annuelle, il a été répondu que cela n'avait pas été le cas en 2007.
Ceci est inexact: une première proposition de contrat, qui impliquait une rémunération strictement égale aux heures de vacations, a été refusée par les professeurs (en tout cas, par les professeurs de français). Suite à ce refus, une seconde proposition a été faite, avec un indice revu à la hausse, qui correspondait cette fois à la rémunération annuelle complète, c'est-à-dire intégrant les indemnités d'été. C'est cette seconde proposition qui a été acceptée.

Ceux qui ont touché le chômage estival de la Ville de Paris pourront faire la comparaison et vérifier que ce qui a été présenté comme une « augmentation de 10 % » correspond à cette somme.

 

Enfin, le représentant des RH de la Dasco a répété qu'il n'y aurait que deux taux de rémunération. En vérité, comme l'indiquait le dernier compte-rendu du BCMA, il y en aura 4 : le « taux 1 » correspond à un indice majoré (le nombre qui permet de calculer votre salaire) de 553, le « taux 2 » à un IM de 589 , mais il y aura encore deux taux différents pour les contractualisés de 2007, lesquels assurent les mêmes fonctions. Certains d'entre eux auront un indice de 577, d'autres de 598, le(s) critère(s) d'attribution de l'un ou l'autre n'ayant d'ailleurs pas été expliqués.

 

Pour se repérer dans le calcul de votre futur salaire, voir un exemple à la fin du présent document.

 

 

Autres réponses du BCMA aux professeurs

A une autre question portant sur la substitution du terme Formateur à Professeur, le BCMA répond que cela vient de la référence aux formateurs des Greta, que la DRH techniquement a besoin que nous correspondions à un statut existant. Mais l'agent sera bien en catégorie A, et cela ne change rien aux cotisations, caisse de retraite... Quant au salaire, seul l'indice le détermine (pas l'appellation de la fonction). Donc, ce changement ne devrait nous porter aucun tort.

 

Les agents contractuels bénéficient de la médecine du travail (visite obligatoire, mais en réalité elle n'est pas annuelle), et d'avantages comparables à ceux d'un CE (tarifs préférentiels à des spectacles, pour des locations de vacances : organisme Agospap).

 

Des questions restent à préciser, notamment:

 

Assurance que les heures de formations dues en vertu du DIF (droit individuel à la formation)  seront bien rémunérées (comptabilisées dans l'enveloppe des tâches annexes). Et de même pour les heures consacrées à la visite médicale/radio... (légalement : pendant le temps de travail).

 

Assurance que les « 12h » de réunion mentionnées seront des heures de travail comptabilisées et donc rémunérées.

 

NB : les contractualisés de 2007, depuis cette date sont payés (au même taux que leurs cours) pour toutes réunions, formations (dans la limite du nombre d'heures ouvert par le cadre du DIF).

 

 

 

Pour se repérer dans le calcul de salaire :

 

Un exemple, sur les seules heures de cours  (car votre proposition détaillera les heures de tâches annexes à faire, qui seront à ajouter, mais le calcul s'en fera sur un indice différent et inférieur) :

 

Votre indice est 553, vous faites 180 heures annuelles, soit 22% d'un temps plein.

 

553 fois 4,63 euros (valeur du point pour tout le monde) : 2560 (salaire brut mensuel à temps plein).

 

Votre salaire brut mensuel sera 563,20 euros (compter environ 15% de moins pour le salaire net).

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs
commenter cet article
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 09:44

Le BCMA nous demande de préciser qu'il intervertit  finalement les dates des deux dernières réunions d'informations:

 

- les petites quotités  le 2 juin à l'EIVP

 

- les formations techniques le 3 juin après-midi à l'Hôtel de Ville

 

Le BCMA explique qu'il procède ainsi parce qu'il a reçu des réponses de professeurs empêchés, qui travaillaient le lundi matin..

Gageons que ceux qui travaillent le mardi après-midi auront le même problème !

 

Et espérons qu'à tous ceux que leur travail (parfois pour les CMA)  empêche de venir, le BCMA enverra les informations essentielles.

 

 

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs
commenter cet article
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 23:04

Compte-rendu réunion DASCO / DRH 15/05/14

 

 

 

Personnes présentes : Bénédicte Vapillon (CMA)

  • Hugues Pouyé (CMA)

  • Cyrille Pajot (SRH)

  • Olivier Clément (DRH)

  • 3 professeurs (CMA)

Personne excusée : Thierry Delgrandi (UNSA)

 

Rémunérations - indices

Nos interlocuteurs se sont aperçus qu’il y avait beaucoup de professeurs rémunérés au taux 2 (110 personnes) et quelques autres au taux 3. Il a donc été décidé d’appliquer deux indices de base comme en 2007 :

  • indice 663 (soit 39,01 €) pour les vacataires qui sont actuellement rémunérés au taux 1 ;

  • indice 710 (soit 41,62 €) pour les vacataires qui sont actuellement rémunérés au taux 2.

 

NB : Les enseignants rémunérés à plusieurs taux se verront proposer l’indice correspondant à la moyenne de leur rémunération. La négociation individuelle pourra intervenir au moment où de la signature du contrat (notamment en ce qui concerne l’ancienneté).

 

NB : Il ne sera pas proposé d’indice correspondant au taux 3 dans la mesure où les quelques formateurs qui en bénéficient actuellement ont pour la plupart un employeur principal et qu’il s’agit, par conséquent, de « vraies vacations ». Libre donc à eux, de conserver le statut de vacataire s’ils ne veulent pas voir leur rémunération baisser.

 

 

Divers

- le terme « formateur » sera conservé dans les contrats (il s’applique à la formation d’adultes) ;

- les heures annexes représenteront de 10 à 20 % du nombre d’heures de face à face. Leur quotité sera définie dans le contrat ;

- les orientations anticipées font bien partie de l’ingénierie pédagogique.

- toute ou partie de l’ingénierie pédagogique pourra d’emblée être intégrée au contrat initial ;

- cette dernière pourra atteindre 40 % du nombre d’heures de face à face (augmentation).

 

 Calendrier

  • Un CTP de direction doit avoir lieu fin juin/début juillet qui doit donner un avis sur le règlement de service. Il n’y a pas de raison qu’il ne soit pas approuvé. Seuls les syndicats pourraient voter contre, ce qui aurait pour effet de repousser les contractualisations à la rentrée 2015.

  • Réunions d’information ouvertes aux personnes invitées par mail :

  1. 26 mai matin 9h 30 – 11h 30 : français, enseignement général, langues (lieu : Hôtel de ville auditorium)

  2. 2 juin à 9h 30 – 11h30 : toutes les autres disciplines (lieu : École des ingénieurs de la ville de Paris, 80, rue Rébeval, Paris 19e) 

  3. 3 juin 14h 30 - 16h30 : enseignants assurant moins de 120 h/an, toutes disciplines (lieu : Hôtel de ville auditorium)

 

Important : si les professeurs ne peuvent participer à la réunion à laquelle ils sont conviés, ils doivent impérativementle signaler à la DASCO (CMA) avant la date de convocation.

 

A la suite de ces réunions, les professeurs auront une semaine pour faire savoir à la DASCO s’ils sont intéressés par une contractualisation. Dans l’affirmative, il leur sera proposé un contrat.

 

NB : Aucun contrat ne sera rédigé avant les réunions. Les signatures s’échelonneront jusqu’à fin juillet (pour les enseignants ayant une rentrée en septembre) et fin septembre (pour ceux qui commenceront en octobre).

 

Liste des pièces à fournir pour établissement du contrat :

  • 2 photos d’identité

  • photo C.I. ou passeport

  • RIB au nom de la personne

  • Attestation de sécurité sociale

  • Certificat médical : vaccinations à jour

  • Pour les ressortissants non communautaires : carte de résident de 10 ans ; séjour temporaire : mention « salarié »

 

NB : l’extrait de casier judiciaire n’est pas à fournir ; la Mairie en fera elle-même la demande auprès des autorités compétentes.

 

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs - dans CR audiences
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 16:58

Le BCMA nous envoie son compte rendu de la réunion du 30 avril 2014, dont voici le texte:

 

 

1-Objectif de la réunion.

Point sur l’état d’avancement du dossier de la contractualisation des professeurs des CMA : définition du périmètre

2-Tour de table suite à la précédente réunion :

Cyrille Pajot (SRH-DASCO) demande aux représentants des personnels d’indiquer leurs observations suite à ce qui a été dit lors de la réunion précédente.

- Clarification sur les heures : l’année 2013 a bien été incluse dans le calcul. Pour rappel, les heures annexes ne rentrent pas dans le calcul et la base du volume horaire de la contractualisation est l’année scolaire 2013-14. A cette base pourront s’ajouter dans le contrat un volume d’heures dites annexes (cf définition dans le projet de service) et d’heures d’ingénierie pédagogique (cf idem).

- Les heures de remplacement ne sont pas prises en compte car par définition imprévisibles.

- « heures d’ingénierie pédagogique » : ces heures pourront être définies soit dans le contrat lui-même, soit introduites pour une durée limitée par un avenant, ceci en fonction de la nature des besoins (pérennes ou non pérennes). Olivier Clément précise que certains enseignants pourront se voir proposer, en fonction de leurs compétences en ce domaine, un contrat intégrant jusqu’à 40% d’heures d’ingénierie pédagogique. Ces enseignants travailleront en étroite collaboration avec le coordinateur pédagogique et le coordinateur général en charge de l’ingénierie pédagogique.

3-Périmètre des contrats :

En préambule, Olivier Clément rappelle que les futurs contrats seront établis pour trois ans et obligent le contractant à honorer l’ensemble des heures indiquées, quels que soient le lieu et le niveau d’enseignement demandés, à charge pour l’administration de mettre en place les formations d’accompagnement auxnécessaires adaptations des compétences à l’évolution du dispositif.

L’administration précise également que l’ensemble des professeurs remplissant les conditions, sont susceptibles se voir proposer un contrat (aucun seuil minimum d’heures d’enseignement ne sera imposé). Il est néanmoins indiqué qu’en deçà de 90h par an l’administration définit une priorité sur les matières correspondant à des besoins pérennes. Toute demande de contractualisation émanant d’un formateur justifiant d’un volume inférieur à 90h sera donc étudiée, mais l’administration prendra en compte dans la réponse qu’elle formulera le fait que la matière enseignée corresponde ou non à un besoin pérenne.

Des réunions d’information avec les enseignants auront lieu fin mai début juin (les dates et lieux seront précisés ultérieurement). A l’issue de ces réunions, les agents pourront demander la contractualisation.

4-Rémunération.

Olivier Clément présente la solution validée par la DRH. Les futurs contrats seront établis sur la base de l’indice brut 663, et proratisés en fonction du nombre d’heures effectuées annuellement par rapport à la base horaire d’un temps plein (pour rappel 810h) : cela revient à payer les futurs contractuels 39,07 € contre 34,44 € actuellement, soit une augmentation de 10%.

Les anciens contractuels se verront proposer des contrats les alignant sur la même base horaire, avec un changement d’indice qui permet de conserver le même niveau de rémunération soit :

- ceux qui sontà l’indice brut 909 / IM 740 (soit 40.73 € brut de l’heure), passeraient à IB 695/ IM   577 (soit 40.77 € brut de l’heure).

- Ceux qui sont à l’Indice Brut 945 / IM 767 (soit 42.21 € brut de l’heure), passeraient à l’indice brut722 / IM 598 (soit 42.26 € brut de l’heure).

 

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs - dans CR audiences
commenter cet article
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 11:01

 

Rectificatif réunion du 30 avril 2014

 

 

 

Contractualisation – critères

Nous ajoutons :

La démarche de contractualisation ne sera pas terminée à la rentrée 2014.

 

Heures annexes

Contrairement à ce que nous avons écrit, seules les heures d’ingénierie pédagogique feront l’objet d’un avenant annuel.

L’avenant a la même valeur que le contrat. Il faut un autre avenant pour le modifier.

 

Rémunération

Contrairement à ce que nous avons indiqué :

- l’indice pour les nouveaux professeurs est de 663 et il ne concerne que les nouveaux contractualisés. La rémunération de 39,01 € ne concerne que les nouveaux contractualisés.

 

- pour les professeurs contractualisés déjà en poste qui bénéficient de l’indice 909, le nouvel indice brut équivalent retenu est de 695 ; pour certains professeurs qui bénéficient de l’indice 945, nouvel indice : 742. Pas de changement dans la rémunération.

 

Calendrier

L’établissement des contrats se fera jusqu’à mi-juillet, certains contrats ne seront signés qu’en septembre avant la rentrée d’octobre.

 

 

 

 

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 15:31

 

Réunion du mercredi 30/04/2014

 

Participants :

 

  • M. Olivier Clément, DRH Centrale, Chef de bureau, Bureau des personnels administratifs, culturels et non titulaires

  • M. Cyrille Pajot, DRH DASCO

  • Mme Bénédicte Vapillon, chef du bureau des CMA

  • M. Sylvain Bonnet, adjoint du chef du bureau des CMA

  • M. Hugues Pouyé, coordinateur général, pôle ingénierie pédagogique au bureau des CMA

  • M. Thierry Delgrandi, UNSA, administrations parisiennes

  • M. Alain Derrien, CGT

  • 3 professeurs des CMA

 

ordre du jour : périmètre de la contractualisation et critères.

 

Prise en compte des heures de 2013-2014

En ce qui concerne les heures prises en compte sur l’année 2013-2014 : Les heures de remplacement ne sont pas prises en compte ; en fait ce qui est pris en compte, ce sont les heures programmées en début d’année scolaire. il y aurait arrondissement du chiffre ; c’est-à-dire que si un prof a fait moins d’heures parce qu’il était malade, on ne tiendra pas compte de ce manque d’heures. De même, si un professeur a effectué des remplacements, ça n’est pas comptabilisé.

 

Contractualisation : critères

Pas de restriction de volume horaire ; les 90 heures ne sont plus une limite. Selon Cyrille Pajot, toute demande serait étudiée. L’examen des dossiers tiendra compte de plusieurs critères ; le principal serait les besoins dans la matière. La DRH se réserve le droit de ne pas contractualiser si la matière n’est pas pérenne…Il s’agirait de certaines langues et de cours très spécifiques.

Lors de la constitution du dossier pour la contractualisation, c’est au professeur de motiver sa demande surtout s’il est dans une matière moins pérenne en expliquant par exemple sa polyvalence .

 

La DRH a insisté sur le fait que certains professeurs qui ont très peu d’heures peuvent être désavantagés par le contrat car le salaire est lissé sur un an, donc ils peuvent perdre les droits notamment au chômage qu’ils avaient par ailleurs.

Ils ont insisté aussi sur le fait qu’il s’agit d’un engagement sur 3 ans au minimum pour les CDD car les heures dues seraient assurées l’année suivante.

Engagement à exercer dans tous les établissements et dans différents niveaux. Les besoins en formation seraient pris en compte.

Heures annexes 

Les heures annexes sont calculées à part ; elles seraient payées un peu plus que 14 euros de l’heure

Les heures annexes et d’ingénierie pédagogiques sont décomptées à part et font l’objet d’un avenant annuel. L’avenant est fonction des besoins pédagogiques, de l’évolution du public, des nouvelles orientations éventuelles de la direction pédagogique : c’est-à- dire que un professeur peut être plus ou moins sollicité chaque année en fonction de ces données.

 

Rémunération

A la question de l’intégration du chômage, la DRH préfère répond qu’elle procède à un calcul différent de sorte que les profs ne soient pas lésés.

L’indice pour tous serait de 663 même pour les professeurs déjà contractualisés. Le taux horaire serait pour tous de 39, 08 euros donc cela permettrait de compenser le fait de ne pas prendre en compte le chômage ; le nombre d’heures total serait multiplié par ce tarif ce qui aboutit à un salaire plus élevé sur l’année ; les professeurs déjà contractualisés ne perdront pas d’argent.

Ceux qui sont payés à un taux horaire supérieur( minorité ?)comme vacataires peuvent ne pas accepter le contrat si ils ne sont pas d’accord sur ce tarif unique.

L’APS ne concernant que ceux qui font plus de 50% soit très peu de professeurs.

 

Formation nécessaire 

Les professeurs ont l’obligation de se mettre à jour, notamment en informatique. En contrepartie l’offre de formation va être réorganisée : plus claire, plus générale.

Si un prof est amené à assurer un cours autre (exp : de FOF à F.O.A.), il aura la possibilité d’être formé.

 

Calendrier : la prochaine réunion aura lieu le 15 ; à voir si elle est maintenue ou non. 3 réunions d’information vont avoir lieu à partir de fin mai. Les contrats vont être proposés en trois temps : les plus gros volumes horaires et les matières où on aurait besoin des professeurs dès septembre car orientations des auditeurs seraient convoqués les premiers.

Compte-rendu

Les professeurs ont souhaité avoir un compte-rendu de réunion de la DRH afin de garder une trace écrite de ces engagements. La présentation sous power-point de la réunion du 7 avril n’a pas été envoyée.

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs - dans CR audiences
commenter cet article

Présentation

  • : COLLECTIF POUR LA CONTRACTUALISATION DES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS
  •  COLLECTIF POUR LA CONTRACTUALISATION DES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS
  • : Nous réclamons la contractualisation des professeurs faux vacataires de la ville de Paris. La prise en compte de l'ancienneté et une priorité à l'embauche.
  • Contact

Recherche