Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 10:31

Compte rendu de l’audience du 1er Juillet 2013

avec Mme Colombe Brossel  Adjointe au Maire de Paris,

chargée de la vie scolaire et de la réussite éducative

 

Etaient présents:

Colombe BROSSEL,

Cécile FOUGÈRE-CAZALÉ, directrice de cabinet, 

J.C. NICOLAS-MOREAU, cabinet de Maïté ERRECART, Adjointe au Maire de Paris, chargée des ressources humaines, de l’administration générale et des relations avec les mairies d’arrondissements,

Bénédicte VAPILLON, ex-adjointe au Chef du Bureau des CMA, actuellement en remplacement de Nadine ROBERT, Chef du Bureau des CMA

trois professeurs du collectif pour la contractualisation

et Thierry DELGRANDI, UNSA 

 

Après un tour de table destiné aux présentations des différentes personnes assistant à la réunion, un professeur représentant le collectif remet à Mme Brossel un dossier  comprenant :

l’ensemble des courriers adressés aux différentes instances et restés sans réponse.

Les comptes rendus des audiences de 2011 établis par Thierry Delgrandi

Un document attestant la multiplication des recrutements par vacation en 2012 -2013.

 

Le professeur précise en outre les attentes du collectif, à savoir,

la contractualisation de 82 professeurs qui en ont fait expressément la demande

l’établissement d’un règlement d’emploi pour les professeurs du CMA.

 

Madame Brossel présente plusieurs fois ses excuses quant au dysfonctionnement qui nous avait laissé penser que nos demandes étaient restées « lettre morte ». Elle laisse ensuite la parole à M. J.C. Nicolas-Moreau pour présenter les modalités de la contractualisation.

 

I – CONTRACTUALISATION

 

Les principes directeurs de la contractualisation

 

-  ancienneté de trois ans à la Ville de Paris

- contractualisation sur la base de la quotité de travail faite en 2012-2013 (par exemple si un vacataire a effectué 90h, il sera contractualisé sur cette base)

- il faut que l’activité perdure (besoin de la ville)

- seuil minimal nécessaire pour la contractualisation : 90h/an

 

40 contractualisations (équivalent temps plein – E.T.P.) vont être votées au budget supplémentaire de juillet par le Conseil Paritaire Central le 4 juillet et le Conseil de Paris les 8 – 9 – 10 juillet 2013.

Ce sont donc environ deux cents ayants droit qui pourront bénéficier d’un contrat.

Ces emplois sont officiels, et votés par le Bureau des Statuts.

 

Un professeur présente le cas d’une enseignante de plus de vingt ans d’ancienneté qui s’est vu retirer des heures et qui n’avait plus que 60h cette année, mais bien davantage les autres années. Un autre professeur confirme que la Ville a réduit les heures de certains professeurs de langues.

Les professeurs ayant plus de six ans d’ancienneté seront cédéisés directement

 

II – REGLEMENT D’EMPLOI

 

Colombe Brossel est très favorable à l’élaboration d’un règlement d’emploi qu’elle nomme : règlement de services. Ainsi, à la DASCO il a été récemment élaboré un règlement d’emploi pour les personnels des collèges, un pour les A.T.S.E.M., assistants technique spécialisés des écoles maternelles.

 

Ce règlement préciserait les missions, les tâches des professeurs et les relations avec son environnement, ce qui de l’avis de Madame Brossel est important tant pour l’administration que  pour les professeurs eux-mêmes.

 

L’élaboration de ce règlement d’emploi se fera en plusieurs étapes car il s’agit d’une création collective. Il sera éventuellement possible de s’inspirer de ceux qui ont déjà été élaborés pour d’autres équipes et qui peuvent être consultés  sur l’Intranet.

 

Madame Vapillon, assurant l’intérim au poste de Chef de Bureau des CMA après le départ de Mme Nadine ROBERT,  va demander à M. Denis PERONNET, sous-directeur des établissements du second degré, de participer à l’élaboration de ce règlement. 

 

M. Thierry DELGRANDI, participera également à ces séances de travail ; le règlement d’emploi doit d’ailleurs être soumis au Comité Technique Paritaire.

 

Mme Brossel insiste sur le fait que la déprécarisation est plus urgente que la finalisation du règlement de service qui a vocation à s’inscrire dans une durée de six ou sept ans et à être retouché. Elle précise que les contrats devraient être proposés avant la fin de 2013.

 

Il est convenu d’un rendez-vous avec Mme Colombe Brossel au mois d’octobre 2013 afin de faire le point sur les perspectives d’élaboration de ce règlement d’emploi.

 

A l'issue de l'audience, il a été prévu entre Bénédicte Vapillon et les professeurs une première entrevue courant juillet.

Partager cet article

Repost 0
Published by collectif-pour-la-contractualisation-des-profs
commenter cet article

commentaires

Christophe 29/07/2013 22:08

Je n'ai pas parlé de compétences et de contraintes pour distinguer les profs de fle des autres mais seulement parce que je parle de ce que je connais (le FLE) et pas de ce que je ne connais pas
...
J'ai déjà travaillé en école privée, en cours individuels, en petits groupes, etc mais je n'y ai jmais vu de groupes de 25 apprenants, y compris débutants comme ceux que l'on a aux CMA ! Je peux en
parler puisque nous venons de finir le cours intensif d'été où tous les collègues ont travaillé avec ces effectifs; il me semble qu'il s'agit d'une contrainte spécifique des CMA en FLE-FOF-FOA .
Pour les autres matières je ne sais pas, bis
Concernant le nombre d'heures annuel imposé, quelles en sont les implications sur les futurs contrats, merci de nous éclairer à ce sujet .

Christophe 21/07/2013 08:48

Je pense à la prochaine réunion entre les collègues du collectif et l'administration, à propos de la définition du règlement d'emploi, et je me permets de faire une suggestion:
il serait bon, je crois, d'évoquer
- les compétences spécifiques que certains d'entre nous avons développées (enseignants de fle, fof, foa ... notamment): l'adaptation à des publics différents, voire très différents au cours des
années d'engagement aux CMA...
- pour tous, l'adaptation à des groupes nombreux (comparés aux écoles de langues privées), avec ce que cela implique de difficultés,de charge de travail et de mise en oeuvre de tâches
adaptées...
- cela, tout en nous adaptant aussi au cadre pédagogique et évaluatif du CECR, puisque programmes et outils d'évaluation ont été "modernisés " par les CMA durant ces dernières années, (cela sans
aucune évolution de nos situations administratives bien sûr)
J'enfonce peut-être une porte ouverte, je m'en excuse; quoiqu'il en soit je crois que ces dimensions devraient être évoquées et, mieux, prises en compte dans la définition de notre travail
("règlement d'emploi").
Merci, encore une fois, à nos collègues "engagés "
Christophe

collectif-pour-la-contractualisation-des-profs 29/07/2013 21:54



N'oublions pas que le "règlement de service" d'un prof. des CMA concernera n'importe quelle discipline: cuisine, couture, mécanique, dessin, mathématiques, informatique... Donc, je ne vois pas
pourquoi l'on mentionnerait le CECR, qui ne concerne que les langues étrangères, dans un texte de ce type. J'imagine que chaque discipline a ses exigences, et que les programmes, contenus sont
régulièrement modifiés. Je suppose encore que selon le coordinateur pédagogique, et aussi la carte des cours quand le BCMA veut l'affiner, l'exigence varie.
Par ailleurs, lorsque tu dis que les conditions de travail te paraissent plus difficiles que dans le privé, cela me paraît bien contestable: pour ne prendre que le seul exemple des langues,
puisque tu parles de Français Langue Etrangère, en école privée on est contraint d'intégrer sans cesse de nouveaux arrivants. C'est bien plus compliqué pédagogiquement. Sans parler des groupes
totalement hétérogènes qu'on impose parfois (à cause du peu d'élèves...).


En tout cas, lors de cette première entrevue, il a beaucoup été question de formation, et H. Pouyé a dit que beaucoup d'enseignants avaient des "doubles compétences'.


Il y aura certainement une réunion spécifique sur la formation (DIF), tu pourras y participer...


Mais il serait dommage, à notre avis, d'introduire des inégalités entre collègues en insistant sur le fait que "certains" ont plus de compétences que d'autres !! C'est d'autant plus difficile à
soutenir que tout prof ayant une certaine expérience a été en charge de cours variés... Quel prof expérimenté ne peut se targuer d'avoir dix cordes à son arc ?

Pour le moment, ce qui reste problématiquement sous-évalué, ce ne sont pas les compétences... c'est le temps de service annuel.


 


 


 



Christophe 09/07/2013 18:27

Encore une question: pouvez-vous préciser le lien entre les contrats et le règlement d'emploi ? Les uns dépendent-ils de l'autre d'après ce qui a été envisagé lors de la réunion...?
Les contrats semblent avoir d'ores et déjà été définis, dans ce cas à quoi servira le règlement ... merci !

Christophe D 08/07/2013 07:36

Bonjour, j'aimerais avoir l'impression ou ... le commentaire des collègues qui ont participé à la réunion: s'agit-il de bonnes nouvelles par rapport aux revendications des professeurs ? Peut-on
s'attendre à une concrétisation effective, donc à un changement de situation/contrat pour tous les professeurs concernés ... et à quelle échéance ??

Ensuite j'ai une question plus spécifique : la notion d'heures annexes semble avoir disparu, est-ce le cas ... totalement ??

merci ( et merci pour le compte-rendu rapidement mis en ligne)
Christophe

collectif-pour-la-contractualisation-des-profs 09/07/2013 15:29



A priori ce sont de très bonnes nouvelles: à partir du moment où les 40 ETP auront été votés, les contrats seront certains. Par contre on ne peut pas savoir combien de contrats exactement seront
proposés. L'échéance sera, selon madame Brossel, l'automne (octobre -novembre). A noter que la représentante du BCMA proposait... début 2014! Espérons donc que les directives de C. Brossel (et du
cabinet de M. Errecart) seront suivies par le BCMA, qui renonce difficilement aux atermoiements...


Quant au contrat (définition d'un temps plein? nature/quotité des tâches annexes?), il a été prévu que des entrevues entre professeurs ("représentants des professeurs": mais il n'y en a pas au
vrai sens du terme, pour le moment) et le BCMA auraient lieu pour l'établissement du "règlement d'emploi" (qui n'existe pas). On espère avoir le premier de ces entretiens en juillet, histoire de
prendre connaissance, déjà, de la manière dont le BCMA voit les "nouveaux contrats", et d'informer là-dessus.


Si des collègues sont intéressés par le travail sur le règlement d'emploi (règlement de service), qu'ils se fassent connaître par mail (blogcollectif@yahoo.fr)


Sans doute faudra-t-il nous réunir à la rentrée pour parler des contrats.



Juliette Togashi 03/07/2013 17:23

Bonjour, et merci pour ce compte-rendu,

Quelles sont les démarches à faire si l'on a le profil d'un professeur susceptible d'être contractualisé (3 ans d'ancienneté, plus de 90h/an en 2012-2013)?

En vous remerciant par avance de votre réponse,
Bien cordialement,

J. Togashi

collectif-pour-la-contractualisation-des-profs 05/07/2013 17:52



A priori, il n'y a rien à faire puisque c'est le BCMA qui va choisir, normalement sur ces critères d'ancienneté, de pérennité de la discipline, et sur un nombre minimal de 90h annuelles l'an
dernier, les profs à qui ils proposeront un contrat.


Ce qui veut dire que les professeurs ayant sollicité par courrier recommandé leur contractualisation n'auront nulle priorité. Toutefois, on peut penser que leur situation sera examinée.


A mon avis, c'est une bonne chose de confirmer l'affectation pour l'an prochain (si tu n'as pas encore reçu la proposition, tu peux te rapprocher de ton coordinateur), et tu peux aussi solliciter
par écrit un contrat (surtout s'il y a des raisons importantes tenant à un pb pour obtenir un bail, précarité particulière, si c'est ton emploi principal, dont tu as besoin pour obtenir des
heures à la fac...).


Bien cordialement



Présentation

  • : COLLECTIF POUR LA CONTRACTUALISATION DES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS
  •  COLLECTIF POUR LA CONTRACTUALISATION DES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS
  • : Nous réclamons la contractualisation des professeurs faux vacataires de la ville de Paris. La prise en compte de l'ancienneté et une priorité à l'embauche.
  • Contact

Recherche