Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2021 7 28 /03 /mars /2021 19:47

Les enseignants des Cours d'Adultes de Paris à qui leur hiérarchie a imposé, pour leur session, un effectif ne permettant pas la distanciation préconisée par l'ARS, disposent d'un outil méconnu de signalement du risque sanitaire: le Registre Hygiène et Sécurité au travail, présenté sur "info-ecoles.paris.fr"

http://info-ecoles.paris.fr/pordir/registre-hygiene-et-securite-.html

La mise à jour "2009" fleure bon le monde d'avant... Reste que ce registre doit être disponible, non seulement pour nous, comme l'explique didactiquement la Dasco (qui nous veut du bien) mais aussi pour le public. Si ce document a revêtu sa cape d'invisibilité dans votre école, le gardien ou la direction de l'établissement sont censés le dévoiler !

Nous vous incitons à utiliser ce registre, à l'heure où les chiffres de la pandémie explosent en Ile-de-France, et au moment où des collègues ont été sanctionnés pour avoir voulu enseigner à distance (!!), où dans plusieurs écoles où se déroulait une rentrée en Français langue étrangère, cinq supérieurs hiérarchiques (cadres RH, chef de service, coordinateur en chef, coordinateur FLE) se sont déplacés pour dissuader de nouveaux inscrits d'opter pour l'enseignement à distance que des formateurs avaient d'emblée privilégié. Difficile à croire? Très ! Mais tristement vrai. Résumons: Des collègues, pour avoir voulu télétravailler, ont été dessaisi de leur charge de cours. Face à ce scandale, et à cette incohérence (les mêmes cadres qui avaient imposé le distanciel en mars 2020, agissent pour l'éviter en mars 2021), on reste sans voix...

En revanche, le mutisme d'Anne Souyris, adjointe à la santé, a récemment cessé. Pas de fausse joie: non, elle n'a toujours pas répondu à notre message alertant sur les conditions de rentrée... mais elle n'hésite pas à critiquer l'Agence Régionale de Santé. Dans une information diffusée par le syndicat Supap sur le CHSCT central de mercredi dernier, on lit ces propos de l'adjointe: "les chiffres s'emballent tellement dans les écoles que nous n'arrivons même plus à avoir une remontée précise". Voilà qui met du baume au coeur pour aller au taf' . Et la faute à qui ?  Anne Souyris argue " qu'il est très difficile de comprendre le protocole de l'ARS". On lui concède que le protocole des Cours d'Adultes de Paris, élagué de la nécessité de distancier, et de celle consistant à signaler les cas de covid dans les cours (du coup, il n'y en a aucun, CQFD), est beaucoup, beaucoup plus simplet. Espérons qu'Anne Souyris comprendra nos signalements sur les fameux Registres: à nos stylos... mais écrivons lisiblement !
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires